A Single Man - Film (2009)
A Single Man - Film (2009)

Film de Tom Ford Drame 1 h 40 min 11 décembre 2009

1962. Depuis qu'il a perdu son compagnon dans un accident, George, professeur d'université Britannique, se sent incapable d'envisager l'avenir.

  • Seed
  • :
  • 943
  •  
  • Leech
  • :
  • 330

A Single Man torrent


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Bande annonce:


http://youtu.be/JK45fn7wGMc

Voilà la raison pour laquelle le cinéma continue à me dévorer, et peut-être aussi la raison pour laquelle je suis parfois sévère avec certains films : celle de sortir d'une séance sonné, bouleversé, avec des images, des sons, qui restent ancrés, qui vous suivent, qui vous obsèdent.

J'appréhendais un peu de voir ce film pour une raison très simple : Tom Ford. Je n'ai rien contre lui en particulier mais je craignais d'avoir à me taper un "produit" sophistiqué et froid, n'ayant pour unique ambition que de caricaturer le "In the mood for love" du grand Wong Kar-Wai. Alors oui, c'est sophistiqué, l'esthétique est tout simplement celle de "In the mood for love", mariant en continu couleurs chaudes et musique obsessionnelle.

Mais le miracle se produit, l'émotion grandit, le "produit" devient œuvre d'art, sans doute parce que Tom Ford ne se contente pas d'exploiter son idée de départ, même s'il la tient, et c'est une des forces du film, jusqu'au bout. Un nom m'est venu à l'esprit et c'est là que je me suis dit que ce film resterait probablement important pour moi : celui de Douglas Sirk, l'un des plus grands réalisateurs de mélos de l'histoire. Ce n'est pas tous les jours que je convoque ce grand monsieur en parlant du cinéma moderne, la dernière fois remontant au magnifique "Loin du paradis", avec déjà celle que je considère comme la plus grande actrice contemporaine, Julianne Moore.

Bon je m'arrête là, je pourrais continuer sur ce film pendant des pages, parler aussi de l'interprétation magistrale de Colin Firth, mais pour éviter de me faire sortir du site, je vais me laisser faire par ce film et comme à mon habitude quand je vis de tels moments cinématographiques, le laisser revenir me travailler quand il le souhaitera.

NB : Je m'étais contenté de l'achat du DVD, n'étant vraiment pas sûr de mon coup, quel c... ! Tant pis, je me rattrape en commandant la BO, comme à chaque fois en sortant d'un film où Umebayashi met son nez.

http://www.senscritique.com/album/A_Single_Man_Bande_Originale/critique/13205731